Retour rubrique
« Gérer »

Les impôts de l'auto-entrepreneur

Impôts de l’auto-entrepreneur : établir votre déclaration de revenus

En tant qu’auto-entrepreneur, vous devez reporter sur la déclaration de revenus de votre foyer fiscal le montant de vos recettes et de vos plus-values potentielles (imposées selon le régime progressif classique).

Le régime "normal" de la micro-entreprise

Ce régime s'applique de plein droit. Vous inscrivez vos recettes sur la déclaration de revenus du foyer fiscal, dans la catégorie ‘‘revenus de micro-entreprise’’. Votre impôt sera ensuite calculé sur cette base, après un abattement de :
   

  • 71 % des recettes pour l’achat de biens destinés à être revendus en l'état, la fabrication et la vente de produits à partir de matières premières, les ventes à emporter ou à consommer sur place et pour la fourniture de logement,
  • 50 % des recettes pour les prestations de services commerciales ou artisanales,
  • 34 % des recettes pour une activité libérale.

Profiter du versement fiscal libératoire en tant qu’auto-entrepreneur

Il s’agit ici d’une option permettant à l’auto-entrepreneur :
   

  • de s’acquitter de l'impôt sur le revenu et des cotisations sociales auprès d'un seul interlocuteur : le RSI pour les artisans et commerçants, l'URSSAF pour les professions libérales ou le site www.lautoentrepreneur.fr.
  • de régler ses impôts au fur et à mesure de la réalisation de votre chiffre d'affaires, par des versements mensuels ou trimestriels libératoires.
  • de bénéficier d'un taux d'imposition réduit sur le montant HT du chiffre d'affaires ou des recettes réalisés et correspondant pour 2016 à :
    • 1% pour les activités de vente ou de fourniture de logement ;
    • 1,7% pour une autre activité relevant des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux);
    • 2,2% pour les activités libérales.

Pour l’auto-entrepreneur, l’impôt du foyer fiscal sera calculé sur le total des revenus, dont ses recettes et plus-values, à proportion de la part des revenus autres que ceux déjà soumis au versement libératoire.

Bon à savoir

  • Ayant opté pour le versement fiscal libératoire, vous devrez quand même porter le montant de votre chiffre d'affaires dans votre déclaration annuelle de revenus (formulaire 2042 C, sous la rubrique "5/ revenus et plus-values des professions non salariées"). Vos revenus d'auto-entrepreneur ne seront pas imposés 2 fois : ils seront simplement pris en compte dans la détermination du montant global de revenu imposable de votre foyer fiscal et du taux d'imposition applicable aux autres revenus de votre foyer fiscal.
  • Chaque année vérifiez, avant d’établir la première déclaration de l’année, si vous bénéficiez toujours du versement libératoire en calculant la limite des revenus du foyer fiscal. N’oubliez pas alors de prendre en considération tout changement de situation familiale !

Sachez que le versement libératoire n’est pas toujours intéressant : n’hésitez pas à solliciter l’avis de nos conseillers FIDUCIAL.

Lire également :

Retour rubrique « Gérer »