Retour rubrique
« Gérer »

Les cotisations sociales : un calcul stratégique

Cotisations sociales : un calcul stratégique

Vos cotisations sociales - voire votre impôt sur le revenu - sont calculées sur les recettes réelles que vous déclarez chaque mois, ou chaque trimestre. 

Que vous génériez ou pas des recettes pendant ces périodes, vous avez l'obligation de déclarer votre chiffre d'affaires selon la périodicité choisie.

Périodicité mensuelle

Echéances

Bases à déclarer

Début d'activité

Dernier jour du quatrième mois 
qui suit la création

Recettes réalisées le mois 
de début d'activité 
plus celles des trois mois suivants

Exemple :
création le 15 mars : 1ère déclaration le 31 juillet, comprenant le chiffre d'affaires de mars, avril, mai et juin

En cours d'activité

Le dernier jour du mois 
qui suit l'échéance précédente

Recettes réalisées le mois 
précédant celui de la déclaration

Exemple :
déclaration le 30 avril pour la période de mars

 

Périodicité trimestrielle

Echéances

Bases à déclarer

Début d'activité

Dernier jour du mois qui suit la période constituée du trimestre civil de création et du trimestre civil suivant

Recettes du trimestre de début 
d'activité plus celles du trimestre 
suivant

Exemple :
création le 15 mars : 1ère déclaration le 31 juillet, comprenant le chiffre d'affaires de mars, avril, mai et juin

En cours d'activité

Au plus tard les :
30 avril
31 juillet
31 octobre
31 janvier

Recettes réalisées le mois 
précédant celui de la déclaration

Exemple :
déclaration le 30 d'avril pour la période de mars

> En savoir plus sur le montant et le calcul des cotisations sociales de l'auto-entrepreneur

 

ACCRE : l’exonération de charges sociales à la création de votre auto-entreprise 

L’ACCRE permet à l’auto-entrepreneur d’alléger ses taux de cotisations sociales pendant les premières années d’activité. 

> En savoir plus sur le dispositif et les modalités de l'ACCRE pour l'auto-entrepreneur

 

Affilier votre conjoint à un régime d’assurance vieillesse

C’est obligatoire s’il exerce une activité professionnelle régulière dans votre entreprise et si :

  • il ne perçoit pas de rémunération à ce titre
  • il n’a pas d’activité salariée autre, supérieure à un mi-temps
  • il n’exerce pas d’activité non salariée à titre indépendant

Retour rubrique « Gérer »